↑ Revenir à Spécialités médicales

Imprimer ce Page

Médecine nucléaire

Mis à jour août 2016

Nombres de poste ECN 2014 : 2

Spé au carrefour entre l’imagerie anatomique et la fonction de l’organe (imagerie fonctionnelle ou métabolique).
Il existe une multitude de traceurs disponibles, ouvrant un champs d’application très diverse, de la
cardiologie à la pathologie démentielle, en passant par la médecine interne, la cancérologie, l’ostéoarticulaire…

Points positifs : spé très intéressante, recherche très évolutive (développement de la TEP-IRM, nouveaux traceurs, immunoTEP…), possibilité de faire de la thérapeutique (IRA thérapie et bientôt de nouvelles voies de thérapie anti cancéreuses), domaine assez large avec des indications variées, avenir assuré avec une multiplication des examens tous les ans (surtout TEP) , pas de garde ni d’astreinte, qualité de vie, revenus favorables.

Points négatifs : pas de gestes, pas de gestion de l’urgence si on aime ça, post internat un peu compliqué pour avoir le poste ET la ville que l’on souhaite.

A Poitiers : 2 terrains de stage: CHU Poitiers et CH Angoulême avec nécessité de faire au moins 3 CHU dans la maquette
– Au CHU : 2 PUPH, 3 PH, 2 assistants, 4 internes
Bon équipement (3 gamma camera dont 2 sont couplées au scanner, 2 TEP TDM, 1 échographe, 1 caméra cardio CZT, 3 chambres plombées pour l’IRA thérapie)
– A Angoulême : 3 PH, 1 ou 2 internes

Maquette : 8 semestres
4 semestres en médecine nucléaire, 4 semestres libres.
En pratique dans les 4 libres on fait généralement 2 semestres de clinique en spécialité médicale au début (conseillés onco++, rhumato, pneumo, cardio) et 2 semestres en radiologie, mais rien d’obligatoire.

Cours théoriques : il faut valider un examen de DES pour pouvoir exercer qui se passe sur 2 ans : cours à Paris Saclay (à l’institut national des sciences et techniques nucléaires) en Novembre et Janvier, examens en mai et rebelote l’année d’après.

Post internat : 1 ou 2 postes de CCA tous les 2 ans.

Master et/ou DU : possible mais non obligatoire.

Référents :
– Interne : Raphaël MONDON, raphael.mondon@hotmail.fr
– Pr PERDRISOT, r.perdrisot@chu-poitiers.fr

Lien Permanent pour cet article : http://www.siaimp.fr/?page_id=440